Accueil Investissement Acheter en viager : les conseils d’un expert

Acheter en viager : les conseils d’un expert

Si vous cherchez à investir dans l’immobilier sans faire de crédit et bénéficier d’une gestion locative intéressante, un achat en viager est une solution à étudier. Qu’est-ce que l’achat en viager ? Quels sont les avantages de ce type d’investissement ? Cet article répond à toutes vos interrogations.

Acheter en viager, qu’est-ce que cela signifie ?

Un viager immobilier ressemble beaucoup à un achat immobilier habituel, à la différence que l’acheteur profite de son bien une fois que le propriétaire est décédé. Il existe deux formes de viager ; le viager libre et le viager occupé. Dans le premier cas, l’acheteur peut loger dans le bien alors que dans le viager occupé, il doit attendre que le vendeur décède. L’intérêt de passer par cette méthode est que l’apport demandé est moins élevé. Grâce à l’achat en viager vous avez la possibilité d’obtenir un bien immobilier plus facilement.

A lire en complément : Quelles sont les 3 conditions de validité d'un contrat ?

S’il s’agit d’un viager occupé, la personne qui a acheté le bien bénéficie d’une décote en contrepartie du fait qu’il ne pourra pas habiter le logement avant le décès du vendeur. Dans le jargon, on dit qu’il achète la nue-propriété. Ce qui rend également accessible le viager, c’est que le paiement s’effectue de façon étalée. Un certain montant (un bouquet) est versé le jour de l’achat mais le reste est versé chaque mois (des rentes).

La négociation d’un bien immobilier en viager

Il est bien sûr possible de négocier un viager au moment de l’achat. Il est recommandé toutefois de négocier la valeur vénale plutôt que les rentes et le bouquet. Cela évite qu’une requalification des montants ait lieu.

Lire également : Comment bien gérer et optimiser vos revenus fonciers

Le bon âge pour acheter un bien viager

Stratégiquement, on se dit qu’il vaut mieux que le vendeur du bien immobilier en viager soit assez âgé afin de pouvoir rapidement profiter du bien. Cela permet d’éviter par ailleurs de payer des rentes sur une trop longue période. Cependant il faut penser aussi à l’âge de l’acheteur. Il convient que celui-ci ne soit pas trop rapproché de celui du vendeur. En effet, il ne doit pas risquer de décéder avant le vendeur.

Faire l’achat d’un viager par crédit

Il est possible d’acheter un bien immobilier en viager grâce à un crédit. La totalité peut être payée d’un seul coup ou en partie au comptant avec des rentes viagères pour le reste du paiement. L’acheteur peut demander à sa banque un crédit pour financer le bouquet. C’est une solution pour étaler le paiement du bouquet sur une plus longue période et de baisser les rentes viagères mensuelles.

Louer un bien immobilier en viager

Vous venez d’acheter un bien immobilier classique ? Vous n’avez pas le droit de le mettre en location car le vendeur vit toujours dedans jusqu’à son décès. En revanche, si le bien est en viager libre, alors le vendeur ne vit pas dans le logement. Cela veut dire que le bien a été vendu en tant que « pleine propriété » et que le vendeur ne peut jouir d’aucune manière de ce bien. En tant qu’acheteur, vous pouvez donc louer votre bien acheté en viager.

Il faut savoir cependant qu’un bien immobilier en viager libre coûte plus cher. La décote est effective seulement si le bien est occupé.

La revente d’un viager

Si le vendeur est décédé, vous avez tout à fait le droit de revendre le bien. Vous récupérez alors les rentes mensuelles, ainsi que le bouquet et possiblement une plus-value.

Une revente est possible également si le vendeur n’est pas décédé. Il faut veiller toutefois à fixer le prix du viager correctement grâce à un professionnel. Revendre un viager n’est cependant pas une opération très rentable. Vous ne devez pas compter sur une rentabilité pour ce type de revente de bien.

Pour toutes opération d’achat de bien immobilier en viager, nous conseillons de faire appel à un notaire. Le but est qu’il évalue avec précision la valeur du bien et le montant des rentes à verser.

ARTICLES LIÉS