Accueil Immo Comment est calculée l’assurance d’un prêt immobilier ?

Comment est calculée l’assurance d’un prêt immobilier ?

L’assurance est un facteur à prendre en compte pour la souscription d’un prêt immobilier. Si vous êtes tenté de calculer cette donnée, l’on vous montre comment faire dans les lignes suivantes.

Prendre en compte les critères

L’assurance d’un prêt immobilier varie en fonction de certains critères. Il est question pour l’assureur de se mettre à l’abri d’un mauvais investissement et de ses retombées. C’est pour cette raison qu’il observe tous les détails. Le plus important pour lui est de prévoir le futur. Ainsi, il ne sera, par exemple, pas amené à dépenser énormément pour régler des problèmes permanents de l’assuré. C’est d’ailleurs, ce qui l’aide à fixer le taux d’assurance.

A voir aussi : Cabanon cadastré sur terrain non constructible : droits et réglementations

L’âge

Plus vous êtes jeune, plus le taux sera bas. Ici, les jeunes sont considérés comme des projets viables à long terme pendant que les personnes âgées sont des projets risqués, même à court terme. Ceux-ci peuvent avoir très tôt des problèmes qui se dissiperont très lentement. Dans le même temps, les jeunes vont vivre plus longtemps, travailler plus longtemps et éviter les problèmes graves. Ils ne vont, de ce fait, pas obliger l’assureur à intervenir fréquemment.

La santé

La santé est un facteur déterminant de la rentabilité du contrat pour l’assureur. Cela l’aide à rabaisser le taux d’assurance ou à l’augmenter. Il comprend simplement le souscrivant et arrive à déceler les potentiels soucis liés à son âge. S’il ne le sollicitera que par moments, il le sait d’avance.

A voir aussi : Trouver un terrain pour Tiny House : astuces et conseils pratiques

Les caractéristiques de la maison

Si vous devez faire un prêt immobilier, c’est forcément pour un bien immobilier. Ce peut être les matériaux, les structures ou l’état global de la maison. Il faut que les caractéristiques de la maison puissent convaincre l’assureur. Dès qu’il se rend compte que c’est un investissement solide qui ne demande pas son intervention répétée, il ne fera pas des siennes pour revoir à la baisse le taux d’assurance.

La concurrence

Entre toutes les agences d’assurance, il y a une concurrence palpable. Si vous voulez obtenir le meilleur taux, vous allez devoir insister dessus. Il faut les mettre dans l’adversité. Il en sortira de meilleurs taux pour vous puisque chacun voudra y aller de sa plus belle offre pour vous convaincre.

Calculer

Le calcul de l’assurance prêt immobilier se réalise suivant deux grandes méthodes. Chacune d’elles présente un canevas précis.

Le calcul basé sur le capital emprunté

Pour réaliser cette opération, il faut multiplier le montant de votre emprunt par le taux que l’assurance vous aura proposé. Vous trouverez comme résultat un coût (la mensualité) que vous multiplierez par le nombre d’années pour tout le prêt. Par exemple, un prêt de 300 000 euros avec le taux d’assurance de 0,5 donnera comme mensualité 1500 euros. Cela conduira à 22 500 euros pour 15 ans de remboursement.

Le calcul basé sur le capital dû

Le processus est le même qu’au niveau de la méthode précédente. La spécificité se trouve au niveau du total du prêt qui est remplacé ici par ce que l’emprunteur doit au moment de payer les mensualités de l’année. Ainsi, le coût global de l’assurance diminue en fonction de la valeur du prêt.

Comparer les offres d’assurance emprunteur

Lorsque vous souscrivez un prêt immobilier, l’assurance emprunteur est obligatoire. C’est pourquoi il est judicieux de comparer les différentes offres pour trouver celle qui répond à vos besoins. Vous pouvez ainsi réaliser des économies conséquentes sur le coût total du prêt.

Pour cela, vous devez au préalable connaître les différents éléments pris en compte par chaque assureur pour établir son devis. Les critères d’âge ou encore la profession ont une incidence directe sur le tarif proposé. Effectivement, plus vous êtes jeune et/ou présentez un emploi stable, plus votre profil sera favorable aux yeux des compagnies d’assurances.

Il ne faut pas se limiter à ces critères de sélection : il faut vérifier que les garanties proposées correspondent bien à ses besoins personnels et professionnels. En fonction de la nature du projet immobilier (achat dans l’ancien ou construction neuve), certains risques seront davantage mis en avant comme les travaux ou encore la durée d’amortissement. N’oubliez pas que depuis près de trois ans maintenant, grâce à la loi Hamon puis aux amendements Bourquin et Sapin II, les emprunteurs peuvent changer leur assurance chaque année. Cette nouvelle possibilité rend possible une réelle concurrence entre les compagnies d’assurances sur ce marché jusqu’alors très fermé. C’est donc tout bénéfice si vous prenez le temps nécessaire pour comprendre toutes ces subtilités, car cela pourrait faire toute la différence !

Les avantages de souscrire une assurance emprunteur auprès d’une banque ou d’un assureur externe

Lorsque vous empruntez auprès d’une banque, celle-ci vous proposera automatiquement une assurance de prêt immobilier. Pensez à bien savoir que vous n’êtes pas obligé de souscrire cette offre. Effectivement, depuis la loi Lagarde entrée en vigueur en 2010, les emprunteurs ont la possibilité de choisir leur propre assurance crédit.

En comparant les différentes offres du marché et en choisissant celle qui convient le mieux à votre profil, vous pouvez réaliser des économies importantes sur le coût total du prêt immobilier. Les assureurs externes peuvent ainsi se révéler plus avantageux que l’offre proposée par une banque.

Souscrire son assurance emprunteur auprès d’un tiers peut avoir aussi certains avantages non négligeables : tout d’abord, cela permet souvent d’obtenir un tarif plus compétitif lorsque les garanties sont équivalentes à celles proposées par la banque. Cette solution a l’avantage principal de ne pas lier l’emprunteur à sa banque pendant toute la durée du contrat.

Pour ceux qui désirent un grand choix au niveau des garanties ou encore une couverture personnalisable selon leurs besoins spécifiques (travaux particuliers liés au projet immobilier), pensez à bien se tourner vers un courtier spécialisé dans ce domaine afin qu’il puisse comparer pour eux tous les contrats disponibles sur le marché.

ARTICLES LIÉS