Accueil Immo Quel est le salaire d’un architecte au Maroc ?

Quel est le salaire d’un architecte au Maroc ?

L’architecture est un domaine qui n’est pas à la portée de tout le monde. Lorsque vous parvenez à vous hisser haut, vous bénéficiez d’un certain nombre d’avantages liés à la profession. Le salaire d’un architecte par exemple n’est pas semblable à celui d’un artisan. Au Maroc, cette profession a actuellement le vent en poupe. Découvrez dans cet article, le salaire dont bénéficient les architectes dans le royaume marocain.

Quelles sont les compétences d’un architecte au Maroc ?

Le rôle le plus difficile de l’architecture est de parvenir à concilier la modernité, l’art et la technique. Ayant à sa disposition des outils tels que la Conception Assistée par Ordinateur (CAO) et le Dessin Assisté par Ordinateur (DAO), l’architecte est appelé à faire preuve de créativité pour répondre aux besoins de son client. Acteur prépondérant du secteur de la construction, il se doit d’être à la pointe de la technologie pour ne pas être acteur de construction ne répondant pas aux innovations du moment.

A lire également : Remplacement d’un syndic de copropriété : le processus

Une autre compétence de l’architecte est sa capacité à fédérer tout le monde autour de son projet de construction. Pour cela, il doit savoir se montrer ferme pour éviter tout gaspillage de ressources tant humaines que financières. Un appel au sens de la gestion est nécessaire pour finir les travaux dans les délais contractuels et avec les moyens financiers mis à sa disposition.

En matière de droit, il a besoin de quelques notions pour négocier les contrats avec les partenaires tout en respectant la législation en vigueur en matière de construction. Ce qui sous-entend que les œuvres de l’architecte sont soumis au contrôle de l’État et aux désidératas de sa clientèle.

A lire également : Estimation gratuite immobilière en ligne et à domicile

Quelles sont les conditions possibles de travail d’un architecte au Maroc ?

Au Maroc, la plupart des architectes professionnels sont dans le privé. Toutefois, il n’est pas rare de rencontrer quelque fois des regroupements d’architectes au sein d’un même bureau d’étude. Ils mettent leurs compétences ensemble pour être plus compétitifs sur le marché. Ceci dit, vous avez alors la possibilité de créer en solo votre cabinet ou de vous associer avec un ou des collègues. La législation marocaine ne le refuse pas.

En ce qui concerne les débutants, ils sont beaucoup plus tournés vers le salariat. Cela leur permet d’emmagasiner assez d’expériences pour se lancer plus tard dans le privé.

Quel que soit votre choix, retenez que vous aurez un emploi du temps chargé, car le Maroc est un royaume en pleine construction. Les nouvelles orientations du gouvernement en matière de tourisme ont donné un nouveau dynamisme au secteur des BTP.

Quelle est la rémunération d’un architecte au Maroc ?

Avant de jouir d’un salaire relatif au métier d’architecte, il faut d’abord obtenir son parchemin. Ce dernier se prépare sur douze semestres, soit six années d’étude. Compte tenu des compétences à acquérir et des responsabilités inhérentes au métier, il est tout à fait normal que l’apprentissage dure tout ce temps.

À votre sortie, votre premier emploi peut vous permettre d’avoir un salaire minimum de 12 000 dirhams, soit 1 148 euros à peu près. Cependant, si vous ouvrez votre propre cabinet, vous pouvez en gagner davantage. Cela dépend aussi de la teneur des travaux à réaliser.

Dans le public, le salaire net moyen est de 45 000 dirhams, soit 4 303 euros environ. Cette estimation tient compte de l’expérience de l’architecte. Autrement dit, plus vous aurez d’expérience et plus votre salaire augmentera.

ARTICLES LIÉS