Accueil Immo Taux de décote immobilier : tout ce qu’il faut savoir sur le sujet !

Taux de décote immobilier : tout ce qu’il faut savoir sur le sujet !

Dans le domaine de l’immobilier, le taux de décote est le terme qui désigne le pourcentage de réduction appliquée au coût de vente du bien. En général, il permet de définir le montant auquel le propriétaire vend sa maison. Ce pourcentage à la réduction du prix de vente peut être concédé par le vendeur ou encore imposé par la nature du logement. Le plus souvent, une décote pourra être appliquée lorsqu’il s’agit de récupérer un appartement occupé (appartement loué), un logement avec des inconvénients (à vendre ou à louer) ou pour le cas d’une vente en viager. Dans cet article, vous pourrez découvrir l’importance de connaître le taux de décote et son implication dans l’estimation d’une résidence principale et d’un logement occupé.

L’importance de connaitre le taux de décote

Pour estimer la valeur d’un bien immobilier (appartement, maison, studio, immeuble, et autres), cet indice peut être pris en  compte. Il est à noter que ce taux est variable en fonction des régions. Par la même occasion, d’autres facteurs peuvent impacter son cours : le marché de l’immobilier et la nature du logement. Pour le dernier cas, il faut définir tant le type que la condition du bien. Assurément, il est important de déterminer si ce dernier sera vendu loué (location meublée ou location logement louée vide) ou non, sa surface (grandeur de la chambre, pièce, etc.), son état (maison meublée, etc.), son emplacement et autres. À titre d’exemple, vendre bien loué avec décote   pour un bail qui date de quelques jours ou mois peut atteindre jusqu’à 15% de taux de pourcentage à la réduction.

Lire également : Propriétés immobilières dans les Alpilles : pourquoi y investir ?

Concernant le marché immobilier, plus la demande est faible par rapport à l’offre, plus la décote sera plus grande. Contrairement, le taux sera bas. Auprès des vendeurs, connaitre cet indicateur reste très utile. En effet, il lui permet d’anticiper le geste financier qu’il peut consentir pour vendre au meilleur prix. Quant à l’acheteur ou l’investisseur, il pourra déterminer l’offre d’achat qu’il veut donner pour l’acquisition immobilière. Cependant, il est important de noter que cet indicateur n’est pas en droit de remplacer l’expertise d’une personne experte en immobilier. Il s’agira tout simplement d’un outil qui pourra mieux vous permettre de comprendre les prix du marché de l’immobilier. 

L’application de la décote dans l’estimation d’un bien

Pour acheter un bien pas cher, il faut sans aucun doute consulter le taux de décote. En effet, ce dernier permet au nouveau propriétaire de récupérer le logement à un tarif plus attrayant. 

A lire en complément : Pourquoi demander les services d’une agence immobilière ?

Les situations principales de l’application de la décote

Le prix d’un bien immobilier peut subir une décote lorsqu’il présente divers défauts. Cela, parce qu’en l’achetant, l’acquéreur peut courir un grand risque. En effet, les failles de la résidence peuvent lui valoir un investissement important ou un crédit conséquent. L’application de la décote varie en fonction de plusieurs situations :

  • En premier lieu, la principale application de la décote se fait dans la reprise d’une habitation isolée, non conforme aux normes ou nécessite des travaux importants. Cependant, habiter dans un lieu bruyant comme dans un quartier proche d’une route très fréquentée de la ville ou à côté de l’aéroport peut également diminuer la valeur d’un bien. 
  • La décote est également la meilleure solution pour inciter une personne à acheter une maison lorsque les occupants se plaignent de problème de sécurité (porte d’entrée non sécurisée, raison lumineuse, etc.). Effectivement, l’acheteur peut ainsi s’attendre à trouver une meilleure affaire dans le cadre d’un investissement locatif ou non. 
  • Finalement, en cas de vente de viager, ce taux est calculé en se référant à un seul élément dont l’âge du vendeur. Il s’agit d’un cas particulier puisque ce dernier restera dans son habitation jusqu’à la fin de ses jours.

Le cas de la vente d’un bien vendu occupé

Il faut aussi calculer la décote lorsque le logement est occupé. Cela, parce que ce dernier sera seulement libre qu’à la durée du bail restant. Jusqu’à ce délai, le bailleur ne pourra pas modifier les clauses du contrat ni lancer un préavis. De plus, les travaux prioritaires ne seront pas consultés tant que les locataires doivent vivre dans le bien en question. Le calcul de la décote du logement occupé qu’a acheté le nouveau propriétaire dépend ainsi du : montant du loyer, du bail restant à courir (plus la durée du bail restant à courir est longue et plus la décote sera importante) et de l’âge du locataire. À titre d’exemple, si la signature avec le notaire a été faite avec un ancien locataire d’âge élevé (plus de 65 ans) à faibles revenus, ce dernier sera protégé. Et cela, peu importe son occupation. Si les personnes qui peuvent bénéficier de ces avantages doivent partir, la loi impose de les trouver un logement de remplacement.

ARTICLES LIÉS